Nous sommes le Mar 11 Aoû 2020 06:34


Écrire un nouveau sujetRépondre Page 2 sur 2   [ 25 messages ]
Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Ven 13 Nov 2015 15:46 
Lumière du Forum
Lumière du Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Fév 2012 22:16
Messages: 836
Localisation: Longueuil, Québec
Salut Gabriel et Moerta

Citation:
Les coups que nous prenons chaque jours nous détournent de cet objectif. Notre instinct bestial, nous rend agressif, grossier, haineux et nous traîne dans cette boue gluante ou l'âme, même en hurlant après ses protecteurs, ne parvient pas à sortir de cette bulle collante au corps. Nos bons guides sont tellement pures qu'ils ont besoin de toute notre légèreté pour pouvoir établir une relation avec nous. Dans la colère, nous n'attireront que les esprits mauvais de bas niveau qui se réjouirons de nos malheurs et nous encouragerons à nous enfoncer de plus belle dans la mélasse. Voilà comment commence la lutte pour bien préparer son avenir, en apprenant à contrôler ses propres réactions et à choisir sa bonne attitude. Chaque défaite, si elle est identifiée sera une victoire pour un prochain combat.
Le fait de prendre conscience de ces états, qui semble découler d'une emprise instinctif, viens en fait d'un manque de contrôle de notre conscience sur notre état émotionnel qui se laisse alors emporter (angoisse et colère). Qui se laisse englober par la peur et par notre manque de maîtrise sur nous-même face au monde qui nous entoure et qui nous oriente vers des états dépressif (brouillard-état vibratoire ouvert aux influences négative) ! Très belle réponse inspirée Gabriel, et très approprié !

Citation:
Et je me rend compte que j'ai confondu deux choses, les hommes et le système, et que j'ai mis les deux dans le même panier, j'ai jugé sans connaître cette société. Que ce monde n'est pas parfait et qu'il est ainsi alors.
Je suis sur les rotules car j'avais engendrée beaucoup de stress ! et la peur, tout ça retombe lol mais je suis sensible il me faut du temps.
Comprendre cela, est l'un des but de l'évolution de la conscience spirituelle, car voir cela te fais comprendre un point de vue qui distingue l'homme et de ce qui en émerge sur le plan social et qui l'influence de manière conditionnelle et instinctive (la matrice induit). Cela ouvre la porte a dépasser le subjectif pour entrevoir l'objectif spirituelle et universelle !

Bonne continuation a vous deux ! Paix et amitié ;)

_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Ven 13 Nov 2015 17:41 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Aoû 2008 11:48
Messages: 3237
Localisation: Aix en Provence
:D

À toi également Gille,

Mais je viens juste d'avoir une expérience extraordinaire de l'aide que peuvent nous donner nos guides, en intervenant directement sur nos situations personnelles difficiles.

La veille le message suivant m'était parvenu: << Ne demande rien dans tes prières et meditations qui concerne vos besoins physiques, penses uniquement à grandir en spiritualité, pour le reste, Dieu pourvoit aux conditions de ceux qui le cherchent.>>

Or, le cancer que je soigne actuellement, me met dans une situation difficile pour travailler en tant qu'indépendant, je ne peux consacrer que 30 % de ma capacité à mon activité, avec toutes les conséquences financières que cela
entraîne, et je viens de recevoir un bon coup de main, même si l'affaire n'est pas faite encore, sa perspective inattendue, m'a remplie de joie, comme une réponse non formulée à mon état.

Pour cela, je ne peux dire que merci pour leur protection et leur attention.

Amicalement,

Xavier :D

_________________
Nous cherchons à aimer et être aimé, comme nous avons besoin de respirer pour vivre.


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Sam 14 Nov 2015 16:35 
Bonjour,

GilleV je crois que tu as raison car j'entrevois quelque chose, ici bas je veux dire. Tout ça est flou encore, c'est une nouvelle vision à mes yeux mais, les hommes sont animé par l'influence ont dirai, l'influence même de ce qui les guide, de ce qui les protège, les sécurise, c'est à dire la société, le système. Je crois que la société pourrait être la nurserie du système, là où il fait grandir ses enfants, là où sont les hommes protèger par une société, vivant en société. Je ne dis pas que la société est mauvaise ou le système par là je comprend leur utilités, mais un sentiment en émerge, et puis l'influence de se sentiments anime les hommes dans un sens "enfermatoire"(je ne pense pas que ce mot existe), dans un sens ou ils sont fermé, inapte, inculte, à toute relation basé sur le naturel de soi même, comme écrasé. Enfin je m'excuse car je pense pas qu'on me comprend, tout est encore flou et disperser dans ma tête ! mais il y à en tout cas un grand espace vaste entre les hommes et la société, et pourtant c'est eux qui porte ce nom même, enfin voila, je pense à tout ça.

Gabriel, j'ai connu des personnes qui étaient malade et j'ai aperçue une différence entre eux. Certain ont le vertige, intérieurement je veux dire, ils ont le vertige, et les autres ils ont une force apaisante, un calme continu. Les personnes qui ont le vertige je ne peu pas m'empêcher d'aller vers eux, souffler rapidement ou dire quelque chose qui puisse leur donner une étincelle de vie, de vivre, de voir la vie, et après si le faut.
Mais les personnes qui on une force et ce calme, je ne sais pas aller vers eux, je les sens puissant, je ne peu que les laisser au calme, auquel ils ont besoin seul et avec leur guides, votre amour inconditionnel. Même si les mots et les phrases que l'ont puisse se dire entre nous ici bas.... bon rétablissement, je suis désolée etc nous donne peut être espoir je ne sais pas, je pense aussi que Dieu ne nous donne jamais un combat que nous ne pouvons pas relever, et qui ne nous fera pas grandir, peu importe le scénario de nos vies. Tu as déja la force, et le naturel, je te fais confiance.
C'est ce que j'ai ressentis pour toi lorsque j'ai appris ton cancer, il y à plusieurs mois. Ton calme et ta spiritualité et tes guides, cette continuété que tu as dans ton coeur pour ce que tu es.
Et je ne suis pas étonnée de te voir aussi entourée alors ! et je remercie tes guides pour t'avoir près de moi, ici. Et je te remercie toi, de faire confiance en le naturel de nos anges et de nos guides.

Bonne soirée à vous et tt le monde.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Sam 14 Nov 2015 18:48 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Aoû 2008 11:48
Messages: 3237
Localisation: Aix en Provence
:D

Bonjour Moerta,

Merci pour ton message chaleureux d'encouragement, en fait, j'ai hésité à reparler de ma maladie, je ne cherchais pas à me plaindre, mais à utiliser l'espoir que me donnaient mes guides comme exemple pour ceux qui sont dans le désespoir. Certaines personnes ne croyant pas aux ressources que nous pouvons obtenir par la prière et la méditation. En réalité, j'ai toujours été privilégié par ma relation avec Dieu, depuis l'âge de 17 ans, lorsqu'il s'est adressé à moi, après que je venais de suivre un exorcise par trois prêtres du sacré cœur de Lille. Il m'a toujours tout donné, jusqu'au moindre désir, en échange de devenir son combattant, comme il me l'avait demandé, en me donnant comme glaive la vérité, et comme bouclier, l'amour. Mais, il y a trois ans, j'avais perdu le goût de vivre sur cette terre et lui ai demandé de pouvoir le rejoindre, car je ne trouvais plus d'intérêt dans cette vie, très égoïstement. Alors, il a répondu à ma demande, fidel comme d'habitude à sa promesse et me donna un cancer qui me laissait 24 % de chance de m'en sortir. Annoncé en juillet 2013, je ne devais pas passer au delà de Noël. Quelle honte, j'ai eu en voyant la peur dans les yeux de ma fille de me perdre, en créant ce chagrin si profond chez mon épouse et surtout en me rappelant que je n'avais pas rempli la partie de mon accord à le servir humblement. C'est pourquoi, je ne mérite pas tes éloges, c'est pourquoi avant chaque prière je demande pardon : <<Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serais guéri.>> je souffre en réalité 8 à 10 heures tous les jours, suite à mes deux opérations, il y a deux ans maintenant, mais cette souffrance, me rappelle en permanence la voix qui est importante, celle de préparer son esprit à vivre dans la spiritualité. Je n'ai pas de honte à dire cela, même si on me prend pour un illuminé, je suis redevable (ici le mot ne me convient pas, car je devrais dire, serviteur) et me dois d'être fidèle au moins à la promesse que je me suis faite, en naissant sur cette terre, celle de me souvenir de ma mission sur terre, et je n'ai toujours pas trouvé. Ma plus grande peur est de passer de l'autre côté en constatant que je n'ai pas fait les efforts nécessaires pour la réaliser.

Maintenant, à l'heure que je te parle, le ciel de Provence, se couvre d'un rouge sang et je prie pour tous ces gens qui sont morts dans cette folie des hommes qui n'auront pas la chance de pouvoir finir leur vie simplement.

Que Dieu, leurs accorde le meilleur accueil et charge leurs guides de soulager leurs familles.

Xavier.

_________________
Nous cherchons à aimer et être aimé, comme nous avons besoin de respirer pour vivre.


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Dim 15 Nov 2015 04:03 
Bonsoir,

je ne te fais pas d'éloge Gabriel :) et je ne te prend pas pour un illuminé, o non.

La spiritualité est une voix juste ici bas, elle dois nous détacher de tout, de tous, pour atteindre une liberté qui nous mène tout droit à la réalité de notre âme, par ce que c'est Elle qui porte nos combats, qui s'aidera. Accompagnée de ses guides de leur lumière, sous la bonté et la protection de Dieu pour ce qu'elle est et ce qu'elle a choisie d'être, ce qu'on lui a donné de vivre ici bas.
Parfois l'homme éclairé à peur de passer ou mal passer ses missions ou sa mission principale, cela est normal pour eux, ils ne peuvent pas faire comme là haut et sont privé de beaucoup de chose dont ils n'ont pourtant pas conscience. Ce sentiment est normal.
Mais l'âme sait où elle en ai, nous, nous ne devons pas toujours tout savoir, tout serais si simple. Nous ne sommes pas toujours conscient de se que nous faisons ou qui se passe en rapport de spiritualité, il y à une grande différence de l'âme et du corp, par exemple, on oubli rapidement un phénomène paranormal tombant dans le doute, on doute souvent de nos dons spirituel, de notre aide à autrui, ou a soi même,et souvent nous ne sommes même pas conscient de tout ça, par ce que la trancendence du chemin que nous prenons dans ces différents cas, ne se fait que par l'âme aussi naturelle et discrète soit elle, et par celle de nos guides, et ne se vis donc qu'à l'extérieur par le corp, nos organes et notre mémoire n'est pas constituer pour garder autant de transparence, de légerté et de discrétion, celle de l'âme le poid et la nature de l'âme. Je veux dire par là que nous ne sommes pas constitué pour connaitre les secrets de l'âme, là où elle en ai. etc.
Nos regrets nous guide, mais ils ne doivent pas nous faire de temps et d'énergie surtout.
Et puis c'est une liberté que de vivre ainsi.

Il est tard je vais finir par m'égarer !

Bonne nuit à toi, à tous


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Dim 15 Nov 2015 04:11 
perdre* de temp ou d'energie

désolée


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Dim 15 Nov 2015 04:59 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Aoû 2008 11:48
Messages: 3237
Localisation: Aix en Provence
:D

La douleur m'empêche de dormir, mais tant mieux, cela m'a permis de lire ton message: Parfois l'homme éclairé à peur de passer ou mal passer ses missions ou sa mission principale, cela est normal pour eux, ils ne peuvent pas faire comme là haut et sont privé de beaucoup de chose dont ils n'ont pourtant pas conscience. Ce sentiment est normal. Tu as raison, toi aussi, je te sens empreinte de cette sensibilité qui te permet de lire chez les autres et de pouvoir soulager leurs douleurs, avec l'aide de tes guides qui t'inspirent très judicieusement. Car tu vois juste, je te remercie pour ce partage, cela m'a fait du bien aussi.

Amitiés,

Xzvier :D

_________________
Nous cherchons à aimer et être aimé, comme nous avons besoin de respirer pour vivre.


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Dim 15 Nov 2015 17:39 
O merci à toi Gabriel pour ton aide.

J'aimerais tellement faire plus, te dire que tu es capable d'endurer, de souffrir pour mieux comprendre se que peu t'apporte la grace de la spiritualité ici bas, la grace ton âme, se que peu te donner le plus grand de tes souhaits ici bas, ta spiritualité et la force qu'elle tapporte.
Mais tout ça se sont des mots.

Je te remerci pour ton aide Gabriel.


Bon dimanche a tous


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Dim 28 Avr 2019 10:43 
Esprit Posteur
Esprit Posteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 12 Jan 2016 20:09
Messages: 442
Bonjour,

Je reviens un peu sur ce poste car je ne savais pas sur lequel autre aller et je ne voulais pas en créer un nouveau.

Je venais pour me confier, car je réalise une chose ces derniers temps, je réfléchis je pense beaucoup. Je pense à ma vie, je me rend compte que je veux prendre du recul sur ma vie. Je réalise que dans ma vie j'ai suivie une direction qui n'était pas la bonne. Je me suis éparpillée je m'en rend compte. Même si je réalise la chance que j'ai eu de connaître certaines personnes, de rencontrer certaine situation, d'avoir appris ce que j'ai appris et se que la vie m'à appris, ce que les années m'ont apportées de leçons pour l'avenir. Mais aujourd'hui je ressent au fond de moi et avec beaucoup de reconnaissance pour tout ceux qui m'ont entouré et qui continueront de m'entourer par toutes les manières, mais je ressent que je ne suis pas paisible dans cette direction, car se n'est pas ma direction, que ça m'encombre et que le calme se trouve dans la légèreté et dans la simplicité de se que je suis moi. Je suis une femme simple, je n'ai pas de notoriété quelconque, le simple respect me suffit largement, mon calme et la douceur me rassure dans se monde un peu dégénéré.
C'est idiot vous ne devez rien y comprendre. Mais ça me fais du bien tout ça,de penser à tout ça, je suis heureuse quelques part.
Certains de mes souhaits, certains de mes projets n'ont pas aboutis dans ma vie. Oh je pourrais remuer Ciel et Terre, mais finalement, je me rend compte que je n'ai pas envie, que j'ai eu beaucoup de chances déjà à travers l'expérience de ma vie et que mes échecs me ramènent un peu plus à moi même. Et je me sens mieux ainsi, pour revenir à des moeurs et de principes peut être un peu nouveau pour moi mais anciens aussi.

Je prend conscience certainement, je me réveil un peu. Mais voilà c'est se que je voulais partager, ce n'est pas utile je m'excuse, mais j'ai cette facheuse habitude de partager se que je ressent parfois ici.

Je vous souhaites un bon dimanche. Aurélie

_________________
La chose la plus incompréhensible sur le monde est qu’il est compréhensible. A Einstein


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Cas de conscience
MessagePosté: Sam 4 Mai 2019 23:17 
Esprit Posteur
Esprit Posteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 12 Jan 2016 20:09
Messages: 442
J'ai toujours voulu changer les gens, et ce ne pas bien je le sais j'en ai pris conscience.
Dans ma vie privé je laisse les autres ceux qui m'entourent, être se qu'ils sont, car c'est important d'être soi même je le sais. Mais dans ma vie professionnelle, j'ai toujours voulu changer les gens. Je suis éducatrice aujourd'hui, j'ai toujours travaillé dans des associations, j'ai d'abord été animatrice puis AMP(aide médico psychologique) puis monitrice et maintenant je suis éducatrice. Ces métiers m'ont passionnée, j'ai toujours beaucoup aimé ce milieu et j'ai rencontré des corps de métiers passionnant, des psychiatres, des psychanalystes, des psychologes et les corps médicaux aussi. A la base j'étais aide soignante c'est pour cela que j'ai été embauché la première fois, puis d'une association à une autre, j'ai eu beaucoup de chance.

Mais aujourd'hui, sans ironie je souhaites devenir soigneuse d'animaux. J'aimerais vivre avec plus de légèreté, me lever le matin pour soigner des éléphants, travailler en zoo. La formation est possible je me suis renseignée.
Et tout cela me plairais beaucoup. C'est idiot je ne sais pas. Mais je culpabilise quelques part, mais autre part je me dis, qu'il faut aussi vivre pour soit, et que les gens sont comme ils sont et que parfois toute la peine du monde n'y changerait rien, car c'est à chacun d'être ce qu'il est, et je pense que c'est peut être la vérité.

Enfin voilà, je pense beaucoup mais bon.

Bonne nuit, Aurélie

_________________
La chose la plus incompréhensible sur le monde est qu’il est compréhensible. A Einstein


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Écrire un nouveau sujetRépondre Page 2 sur 2   [ 25 messages ]
Aller à la page Précédente  1, 2


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
twilightBB Style by Daniel St. Jules of Gamexe.net

Traduction par phpBB-fr.com