Nous sommes le Sam 5 Déc 2020 20:03


Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 1 message ]
Auteur Message
 Sujet du message: LE CHEMIN DU BONHEUR
MessagePosté: Mar 29 Sep 2020 16:55 
Guide de Bienvenue
Guide de Bienvenue

Inscription: Sam 25 Nov 2006 12:27
Messages: 1906
Localisation: EMMERIN
Bonjour tout le monde,
Je vous propose la lecture de l’article suivant : Bonjour tout le monde,
Je vous propose la lecture de l’article suivant : LE CHEMIN DU BONHEUR paru dans doctrinespiritenimes.over-blog.com le 29 Septembre 2020 Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
Bonne Lecture
LE CHEMIN DU BONHEUR
OCTOBRE 1874
Quand nous venons ici vous apporter toujours les consolations et les espérances ; quand nous faisons pleuvoir sur vous les fluides qui rendent les hommes bons et forts ; quand, sans cesse occupés de vous, nous vous tendons la main pour vous éviter les chutes ; quand, penchés sur vos intelligences nous les éclairons et les transformons afin de les rendrent aptes aux travaux de l’avenir ; quand nous essayons tous les moyens de vous attirer et de vous conduire, nous n’avons pas d’autre motif que celui de faire de vous des hommes supérieurs, capables de nous aider avec fruit, et prêt à le faire.
J’appelle ce soir votre attention sur ce point, et je vous dis que vous devez faire avec nous tout ce que vous pouvez afin de sortir de nos mains, parfaits. Parfaits, je le répète, parfaits en ce sens que vos pensées, que vos actions doivent être dirigées vers le même but, but de travail et de perfectionnement général.
Je ne viens point ici m’appesantir sur vos faiblesses, sur ces petites fautes journalières inhérentes à l’incarné et dont je serais presque tenté de dire qu’il est irresponsable, car ces mille petits nuages dans votre existence doivent se dissiper complètement lorsque apparaît à l’horizon le grand soleil régénérateur qui s’appelle : amour.
Si vous étiez esprits ces imperfections ne vous atteindraient plus et vous pourriez travailler sans fatigue avec la satisfaction constante de celui qui voit diminuer sa tâche ; vous pourriez vous dévouer avec le bonheur de celui qui voit que son dévouement profite ; mais vous êtes incarnés, vous n’avez point toutes ces jouissances, nous devons nous contenter de ce que votre bonne volonté nous donne, et vous exhorter à tomber aussi peu que possible.
L’homme parfait, vous le savez, est celui qui sait le mieux mettre en pratique la maxime fraternelle.
Tout pour tous ! Qui aime son prochain sincèrement, saintement, sans faiblesse et sans passion. C’est celui qui accepte l’épreuve sans contestation et sans orgueil ; c’est celui qui travaille courageusement en comprenant ce qu’il fait.
Je l’espère pour vous et je le crois, vous êtes sur ce chemin ; ne vous inquiétez donc point des moments sombres de votre vie, ne vous inquiétez de ce que vous appelez les défauts que pour effacer petit à petit ces ombres qui vous cachent l’avenir.
L’avenir, réalité et non rêve ! L’avenir que vous avez déjà engagé, que vous préparez, avec lequel vous comptez dès maintenant. L’avenir de travail sérieux avec la possession complète de vos facultés, la liberté de vos pensées et de vos actes, l’avenir radieux que vous achetez dans le présent sombre.
Point de faiblesses, plus de doutes ; les doutes sont des entraves, les faiblesses des fatigues inutiles ; encore quelques pas sur la route épineuse et vous sentirez les éblouissantes clartés de cet avenir heureux vous pénétrer et renouveler vos forces. Union, foi, persévérance !
Darboy.
Partager cet article

paru dans doctrinespiritenimes.over-blog.com le 29 Septembre 2020 Rédigé par Un spirite Publié dans #Allan Kardec, #Centre Spirite, #Croyance, #Doctrine Spirite, #Médiumnité, #Philosophie Spirite, #Réincarnation, #Science, #Spiritisme
Bonne Lecture
LE CHEMIN DU BONHEUR
OCTOBRE 1874
Quand nous venons ici vous apporter toujours les consolations et les espérances ; quand nous faisons pleuvoir sur vous les fluides qui rendent les hommes bons et forts ; quand, sans cesse occupés de vous, nous vous tendons la main pour vous éviter les chutes ; quand, penchés sur vos intelligences nous les éclairons et les transformons afin de les rendrent aptes aux travaux de l’avenir ; quand nous essayons tous les moyens de vous attirer et de vous conduire, nous n’avons pas d’autre motif que celui de faire de vous des hommes supérieurs, capables de nous aider avec fruit, et prêt à le faire.
J’appelle ce soir votre attention sur ce point, et je vous dis que vous devez faire avec nous tout ce que vous pouvez afin de sortir de nos mains, parfaits. Parfaits, je le répète, parfaits en ce sens que vos pensées, que vos actions doivent être dirigées vers le même but, but de travail et de perfectionnement général.
Je ne viens point ici m’appesantir sur vos faiblesses, sur ces petites fautes journalières inhérentes à l’incarné et dont je serais presque tenté de dire qu’il est irresponsable, car ces mille petits nuages dans votre existence doivent se dissiper complètement lorsque apparaît à l’horizon le grand soleil régénérateur qui s’appelle : amour.
Si vous étiez esprits ces imperfections ne vous atteindraient plus et vous pourriez travailler sans fatigue avec la satisfaction constante de celui qui voit diminuer sa tâche ; vous pourriez vous dévouer avec le bonheur de celui qui voit que son dévouement profite ; mais vous êtes incarnés, vous n’avez point toutes ces jouissances, nous devons nous contenter de ce que votre bonne volonté nous donne, et vous exhorter à tomber aussi peu que possible.
L’homme parfait, vous le savez, est celui qui sait le mieux mettre en pratique la maxime fraternelle.
Tout pour tous ! Qui aime son prochain sincèrement, saintement, sans faiblesse et sans passion. C’est celui qui accepte l’épreuve sans contestation et sans orgueil ; c’est celui qui travaille courageusement en comprenant ce qu’il fait.
Je l’espère pour vous et je le crois, vous êtes sur ce chemin ; ne vous inquiétez donc point des moments sombres de votre vie, ne vous inquiétez de ce que vous appelez les défauts que pour effacer petit à petit ces ombres qui vous cachent l’avenir.
L’avenir, réalité et non rêve ! L’avenir que vous avez déjà engagé, que vous préparez, avec lequel vous comptez dès maintenant. L’avenir de travail sérieux avec la possession complète de vos facultés, la liberté de vos pensées et de vos actes, l’avenir radieux que vous achetez dans le présent sombre.
Point de faiblesses, plus de doutes ; les doutes sont des entraves, les faiblesses des fatigues inutiles ; encore quelques pas sur la route épineuse et vous sentirez les éblouissantes clartés de cet avenir heureux vous pénétrer et renouveler vos forces. Union, foi, persévérance !
Darboy.
Partager cet article


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 1 message ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
twilightBB Style by Daniel St. Jules of Gamexe.net

Traduction par phpBB-fr.com