Nous sommes le Dim 17 Déc 2017 14:06


Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 3 messages ]
Auteur Message
 Sujet du message: L'homosexualité
MessagePosté: Jeu 16 Nov 2017 09:21 
Guide de Bienvenue
Guide de Bienvenue

Inscription: Sam 25 Nov 2006 12:27
Messages: 1407
Localisation: EMMERIN
Bonjour à tous,

Je vous propose un sujet de rélexion
Jean-Pierre

L'homosexualité

Par Luis Almeida

Le siège véritable du sexe n’est pas situé dans le véhicule physique
Divaldo P. Franco, dans le livre Laços de Familia (Liens familiaux) répond à la question suivante :
Comment traiter un enfant homosexuel ? Devons-nous l’accepter, le corriger, le condamner, bref, circonscrire sa personnalité quand elle ne convient pas ? Comment le parent spirite principalement, doit-il administrer ce problème au sein de son foyer ?
D’abord nous avons le devoir d'accompagner l’enfant depuis son enfance, pour observer ses tendances et comment son comportement évolue. Souvent, des parents frustrés encouragent leurs enfants à adopter des attitudes erronées dans leur comportement sexuel : la mère qui espérait avoir une petite fille, mais qui a un petit garçon se met à l’habiller comme une fille, et lui transmet ses conflits et ses frustrations ; ou bien le père qui voulait un garçon pour faire perdurer son nom, a une fille. Il traite son enfant sévèrement, en marquant inconsciemment cet esprit de manière profonde et en le soumettant à une ligne de conduite sexuelle qui ne permettra pas à sa psychologie d’être en harmonie avec son anatomie.
Si les parents accompagnent dès le début le développement émotionnel de leurs enfants, ils observeront des manifestations de l’homosexualité qui après tout n’est qu’une expérience évolutive dans le processus de développement des valeurs morales de l’être.
Le spiritisme n’est aucunement contre l’homosexualité de l’individu, mais il n’accepte pas la pédérastie, qui engendre des habitudes et des pratiques perturbatrices chez l’homosexuel, ce qui est très différent.
La personne peut avoir une sensibilité masculine dans un corps de femme, mais elle n'a pas besoin d'avoir une vie de promiscuité uniquement parce qu'il existe ce décalage entre sa psychologie et son anatomie.
Au moment de sa puberté, quand il commence à ressentir les premiers besoins de relations homosexuelles, les parents accompagnent l’enfant, le conseillent, et l'orientent, mais ils ne l’expulsent pas du foyer. Celui qui souffre du problème est aussi celui qui a besoin de plus de patience et d’aide.
On confond souvent l’aide que l’on donne sous la forme d’une acceptation, d’une connivence avec l’erreur. Maintenant, si celui qui est désorienté s'adonne à des conduites condamnables tant qu’il est encore auprès de nous, loin de nous, il se laissera aller à la promiscuité et à la prostitution. À nos côtés, il conserve au moins la pudeur, la dignité, et il se laissera moins aller à des comportements angoissants. S’il le fait, ses parents doivent le reprendre, en établissant un code éthique tant qu’il demeurera dans le foyer. S'il ne veut pas respecter ce code, il doit s’assumer et vivre sa vie comme bon lui semble.
Les enfants n’appartiennent pas aux parents, mais à la Vie comme le dit Khalil Gibran, dans Le prophète. Éduquons-nous nos enfants pour nous ? On entend souvent un père ou une mère dire : je suis déçu par mon enfant. D’un point de vue psychologique, c'est une posture erronée et d’un point de vue spirituel, elle l’est encore plus. Nous les éduquons pour eux-mêmes et nous devons leur donner la liberté de vivre heureux de la manière qu’ils considèrent la meilleure.
Nous leur donnerons les directives que nous pensons être nécessaires pour trouver la paix, mais le choix leur appartient.
Les parents ne doivent donc pas les détester, ou les expulser de chez eux, à cause d'une pudeur blessée parce que les enfants démontrent qu’ils ont une préférence sexuelle différente des standards de la procréation. Nous sommes d’avis que l’homosexualité est une expérience pour l’esprit et pas une maladie comme le prétendent certains chercheurs.
Quoi qu'il en soit, l'enfant homosexuel mérite et a besoin d'assistance, d'éducation et d'amour.
Nouvelle posture
Quand on évoque l’homosexualité, on ne peut s’empêcher de penser à la liberté de conscience et de l’esprit, car entre eux il existe un lien biunivoque.
Les généticiens ont tenté de trouver les gênes qui expliquent le problème comme un comportement sexuel dévié. Un autre courant en psychiatrie tente de trouver des enzymes cérébraux qui influenceraient le comportement sexuel. Les meilleurs sexologues disent aussi que c’est une préférence sexuelle. Mais nous savons que c'est une expérience qui s’impose à l’esprit ou qui lui est imposée, causée par une conduite antérieure lors de laquelle il n’a pas su garder son équilibre*.
Cette tendance n’a rien à voir avec les changements morphologiques de sexe de l’esprit sexuellement caractérisé, car dans de très nombreux cas de réincarnation, le changement de sexe n’est pas la cause de l’homosexualité.
Le sujet est délicat. Comment en identifier les causes ? Ce n'est qu'avec l'appui d'une nouvelle posture de la psychologie et de la sexologie face à ces nouvelles expériences que l'on peut en diminuer les effets, car tout indique que c'est un sujet de nature spirituelle. Dans cette phase où l'esprit se meut, nous sommes face à un processus d'évolution. Ici, l’être devra tenter de ne pas gaspiller cette opportunité, mais pour cela il lui faudra la comprendre.
En tant que spirites, nous ne pouvons récriminer qui que ce soit à cause de ses comportements individuels ou collectifs. Nous avons le devoir d’éclairer, car la pratique dévoyée du sexe à la lumière de la vie et de l'amour est un sujet qui concerne la conscience de chaque être, sans oublier que nous portons tous en nous nos imperfections.
Nous ne sommes jamais seuls.
Nous passons et passerons par de multiples réincarnations, sous des formes féminines ou masculines. Ceci explique les nombreux bisexuels. L’individu lorsqu’il se réincarne, apporte avec lui les caractéristiques sexuelles qui ont eu le plus de poids tout au long de son processus évolutif. Il a le devoir d’évoluer. Pourquoi ? À cause de l'apprentissage qu’il lui faudra assimiler puisque chaque corps lui permet de recevoir une éducation, lui apporte des devoirs particuliers et de nouvelles expériences, car il a des tâches, des caractéristiques et des sensibilités différentes ; et comme l'esprit est le même, il n'atteindra son degré d'évolution terrienne que lorsqu'il saura se réincarner dans les deux sexes indistinctement, en apprenant ainsi tous les états que la vie lui apporte.
Celui qui serait toujours un homme ne saurait que ce que savent et sentent les hommes, mais il est certain qu’il ne comprendrait pas la noble valeur de la maternité.
Le siège réel du sexe ne se situe pas dans le véhicule physique, mais dans l’esprit, dans sa structure complexe. La forme individuelle en soi obéit au reflet mental dominant surtout en ce qui concerne le sexe ; l’être se manifeste avec les distinctions psychosomatiques de l'homme ou de la femme selon sa vie intime. C’est par le biais de cette forme qu'il se montre avec des qualités spontanées fortement actives ou passives. L’âme garde son individualité sexuelle intrinsèque qui se définit en tant que féminité ou masculinité conformément aux caractéristiques passives ou clairement actives qui lui sont propres.
Le sexe est un pont qui relie l’être à un éveil de la conscience individuelle ; il est au service du bonheur et de l'harmonie de l'univers, car il est esprit et vie.
Nombreux sont pourtant ceux qui n’ont pas encore compris que le sexe est une force essentiellement libératrice.
C’est un attribut non seulement digne de respect, mais aussi fondamentalement une grâce divine de la nature qui exige éducation et contrôle. Par le sexe courent des forces génératrices et puissantes, auxquelles nous devons sur cette divine planète la réincarnation, le temple du foyer, les joies revitalisantes de l'amour, la richesse inappréciable des stimuli spirituels et les bénédictions d’une famille.
De ce contact réciproque, dans lequel chacun doit se donner pour posséder, naît le jeu des forces morales capables de transformer, en sublimant les caractéristiques individuelles.
Sans préjugés, sans aucun doute, le contrôle de nos pulsions sexuelles n'est pas une tâche facile : il demande de la discipline, une volonté de fer, la maîtrise des difficultés présentes et les liens venant des autres existences, mais c'est une lutte nécessaire à la recherche de l’équilibre, qui fait partie d’une autoéducation qui doit être faite par l'esprit individuellement. Et la caractéristique principale de l’esprit, c’est sa liberté.
Le Consolateur promis par Jésus, à travers sa thérapie balsamique, rationnelle et spirituelle, permet à l’homme d'être victorieux, car elle révèle ses innombrables potentiels, et il espère, avec l’immortalité (naître, vivre, mourir, renaître de nouveau et progresser sans cesse) qu'il rencontrera l’amour, ce sublime sentiment qui unit les créatures sur le chemin de la maîtrise de soi.
Le spiritisme édifie les postures comportementales. Chaque individu devra justifier son comportement, mais il y a une loi incontestable : nous avons le devoir de nous respecter et de respecter nos semblables. Ce n’est pas une symptomatologie ou une pathologie, mais une expérience de vie. La posture mentale et la conduite sexuelle établiront la moralité ou la non-moralité de ces expériences individuelles, qu'elles soient homo ou hétérosexuelles.
Nous conclurons avec une question posée à Chico Xavier (Lições de sabedoria - Leçons de sagesse) :
Comment le spiritisme envisage-t-il le problème de l'homosexualité ? Quelle est la meilleure attitude de la société face à elle ?
Nous pensons que le temps et la compréhension humaine traceront de nouvelles normes sociales susceptibles d'apaiser ceux qui ont un lien avec ce secteur de la communauté, en leur assurant la bénédiction du travail avec le respect qui est dû aux enfants de Dieu.
Jusqu’à ce que cela se concrétise, je ne vois personnellement aucun motif pour qu'il y ait des critiques destructrices et des sarcasmes incompréhensibles à l'encontre de nos frères et de nos sœurs qui ont des tendances homosexuelles, qui de notre point de vue sont les mêmes que les tendances hétérosexuelles de la majorité des êtres humains. Dans mes notions sur la dignité de l’esprit, je n’arrive pas à comprendre pourquoi ce préjugé social ou cet autre empêcherait un certain nombre de personnes d’être utiles à la vie communautaire, uniquement parce qu’ils portent depuis leur naissance des caractéristiques psychologiques et physiologiques différentes de la majorité.
Je n’ai jamais vu des mères et des pères conscients de la mission élevée que la Divine providence leur a déléguée, mépriser un enfant parce qu'il est né aveugle ou mutilé. La conduite basée sur le mépris et le manque de considération envers nos frères qui naissent avec des difficultés psychologiques est-elle humaine et juste ?
Extrait du Journal Spirite, février 1999

*des cas ont cependant été signalés par Emmanuel d’Esprits missionnés tout à fait équilibrés et qui se sont réincarnés homosexuels pour des travaux spécifiques.


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'homosexualité
MessagePosté: Jeu 16 Nov 2017 18:55 
Guide de Bienvenue
Guide de Bienvenue
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 23 Sep 2007 14:36
Messages: 6014
Localisation: Centre de l'Europe
Image

Excellente réflexion spirite, Jean-Pierre.

_________________
Image Image ImageImage


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'homosexualité
MessagePosté: Jeu 16 Nov 2017 21:30 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Aoû 2008 11:48
Messages: 2923
Localisation: Aix en Provence
:D

Bon je lirai au calme ...

Amitiés.

_________________
Nous cherchons à aimer et être aimé, comme nous avons besoin de respirer pour vivre.


Haut
 Profil Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Écrire un nouveau sujetRépondre Page 1 sur 1   [ 3 messages ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
twilightBB Style by Daniel St. Jules of Gamexe.net

Traduction par phpBB-fr.com